Né d’une initiative personnelle, le projet FFFH a débuté fin 2002. Les deux années suivantes ont été consacrées à motiver un staff compétent, à rechercher des partenaires des domaines publics et privés, à bâtir le positionnement du Festival et sa stratégie marketing pour accueillir les professionnels du cinéma autour du projet. En 2005, le rêve d’une première édition est caressé, le projet est concret. Le jeudi 28 septembre 2005, les premiers invités du Festival sont accueillis à Bienne et se nomment Luc et Jean-Pierre Dardenne, réalisateurs reconnus et ultimes lauréats de la Palme d’Or avec leur film L’enfant. La magie du cinéma. Ils reviendront en 2016. Cette formidable entrée en matière donne des ailes au jeune Festival puisque plus de 400 talents ont été accueillis lors des treize dernières éditions. Le Festival se différencie aussi par son grand nombre d’avant-premières programmées et ses Sections découverte et horizon. Le Festival a très fréquemment le privilège de présenter des films avant leurs sorties nationales à Paris.

Le FFFH souhaite franchir les frontières linguistiques et son public le lui rend bien. Estimés à 50% de l’audience, les alémaniques aiment le cinéma français. Situé à Bienne et nouvellement à Berne depuis 2017, aux portes du multiculturalisme, le Festival se veut parfaitement bilingue. Pour preuves le sous-titrage en allemand de la grande majorité des films présentés, le programme de la Journée des Enfants parlé en allemand, la communication entièrement bilingue et la traduction simultanée en allemand de tous les podiums de discussion. La première édition accueillait 2’500 festivaliers. 12 ans plus tard, 16’500 festivaliers étaient réunis dans les salles biennoises et bernoises. Le FFFH remercie son public cinéphile et les partenaires qui chaque année, lui font confiance.

Fermer le menu